Dantalian No Shoka : La bibliothèque du démon

Amoureux de l'occulte et des livres, vous avez été servi par Uemura Yutaka en 2011, lors de son adaptation en anime du light novel : Dantalian No Shoka.

Hugh Antony Disward, jeune homme ex-pilote de la première guerre mondial, a reçu en héritage la collection de livres rares de son grand-père. Mais lorsque celui-ci vient prendre possession du vieux manoir et de sa bibliothèque, il découvre Dalian, une jeune fille étrange et hautaine, qui prétend que la mort de sir Disward n'est pas naturelle et que ses livres ne sont pas de simples amas de pages...

Dantalian No Shoka est le compromis parfait entre l'anime d'époque et d'occulte. Les douze épisodes nous entrainent dans les aventures d'un sympathique duo, dans douze histoires mystérieuses et indépendantes. Si une trame principale peuple l'arrière fond, elle n'est pas très approfondie, mais rien qui n'est rattrapé par l'originalité des aventures.

L'ambiance de l'anime est particulièrement agréable et nous plonge dans l'Angleterre du début du XXème siècle, enrobée du mystère propre aux enquêtes paranormales. Habits victoriens, premières voitures et premiers avions sont au rendez-vous dans des dessins lumineux, relevés par une texture, un peu lisse, mais qui se fond parfaitement dans l'ensemble et participe à l'esthétisme de l'anime.

Seul regret, des personnages secondaires, beaucoup trop secondaires, notamment les ennemis qui ne sont pas présent bien qu'ils aient l'air d'avoir un passif avec Dalian. On aurait souhaité une suite, mais rien n'empêche d'apprécier cette saison une, en croisant les doigts pour qu'une saison deux voit le jour.

On donnera une mention spéciale au magnifique opening, qui n'est pas sans rappeler celui d'Elfen Lied

dantalian_no_shoka_2043.jpg

©GAINAX Studio 

Layer Hadrien  08/2020