School Days : Les histoires d'amour finissent mal en général...

Quand les personnages ne sont ni matures, ni responsables, les histoires d'amours finissent mal... C'est la leçon que nous offrait Motonaga Keitaro en 2007, en réalisant School Days, tiré du visual novel original.

Ito Makoto, tombe amoureux de Katsura Kotonoha, une jeune fille réservée qui prend le même train que lui pour aller au lycée. Lorsqu'elle l'apprend, sa camarade de classe Saionji Sekai entreprend de les réunir. Mais très vite, Makoto déchante de sa relation tandis que Sekai et Kotonoha développent leurs sentiments pour le jeune garçon. Un trio amoureux se forme qui entraine les personnages plus loin qu'ils ne le voulaient...

Si l'anime est irréprochable en lui-même, histoire et rebondissements bien menées, musique et dessins dans le ton... Les personnages ne le sont pas. C'est le problème qui rend School Days pénible à regarder : les personnages sont tous plus ou moins anthipathiques. Le traitement de ces derniers, l'évolution de leurs caractères et de leurs relations, est subtile et cohérent, mais on a l'impression que les personnages cherchent les problèmes qui les enfoncent.

Makoto a sans doute l'évolution la plus insupportable, de jeune amoureux transit au début, il devient un protagoniste mou, irresponsable et incapable de dire non aux tentations. Sekai qui s'impose comme « cupidon », se transforme en briseuse de ménage dont les actions du début apparaissent de plus en plus cruelles et Katsura, se place vraiment en victime qui encaisse tout jusqu'à finir en yandere.

Sans parler des autres personnages qui mettent leurs grains de sel dans une relation déjà bancale... School Days n'est pas un mauvais anime, ne vous attendez pas cependant à une plaisante histoire amoureuse du genre tranche de vie scolaire. Vous seriez déçu.

school_days_576.jpg

© TNK Studio                                                                   

Layer Hadrien  07/2020