L'écriture

 

 

 

 

 

 

« L’écriture, c’est le cœur qui éclate en silence ».

Et l’écriture est parfois si douloureuse que l’on en vient

à fracasser son cœur contre la paroi de son âme.

 

 

 

 

© Jason Lopes

Young Man Writing, peinture de Ernest Meissonier

young-man-writing.jpg
Le paraître humain

 

 

 

 

 

« L'enfer est vide, tous les démons sont ici ».

Et les êtres humains sont là où séjournent les chimères.

Ici-bas, il n'y a que des paraîtres humains. 

 

 

 

 

 

 

 

© Jason Lopes

The Wounded Angel, peinture sur toile de Hugo Simberg

The_Wounded_Angel_-_Hugo_Simberg.jpg
L'existence de l'inexistence 
au nihilisme nihilisé

 

 

 

 

 

[...] L’Inexistence n’existe ici que pour faire exister son inexistence, un point c’est tout.

Sinon comment affirmer l'Inexistence si elle n’existerait point ? [...]

« Ça n’existe pas » n'a pas de sens [...] parce qu’il faut affirmer l’existence de ce qui n’existe pas pour pouvoir le penser et le dire.

GALLERY-20190116-Everything-in-Existence

© Jason Lopes, 2017

Everything In Existence au ARTECHOUSE

Divin poison

 

 

 

 

 

L'Amour : divin poison, mortel pour le mortel que tu es...

Et immortellement mortel pour quelconque mortel.

© Jason Lopes, 2017

Separation d'Edward Munch

2710354616_small_1.jpg
Des globules d'Âmes

 

 

 

Mais le corps ne peut plus maintenir son esprit en vie.

Faudrait-il d’un certain sang pour que l’esprit subsiste ?

Le docteur est formel : « nous n’avons pas les moyens de vous guérir ».

— Que me faudrait-il alors, pour guérir ? demanda le patient

— Une perfusion.

— De globules rouges ?

— Non, de globules d’âmes.

globules_by_partists_d3ia9g0-fullview.jp

© Jason Lopes, 2019

Illustration de Partists

Ivre des lèvres de ton livre

 

 

 

La bouche de ton Livre me rend ivre de son mystère.

Une lèvre formant la première page de couverture, l’autre la quatrième.

À l'intérieur, tes pages forment ta langue : ce sont elles qui racontent ton mystère. Ce sont elles qui forment tes mots.

Et ces mots ? Ils déforment ton secret.

1540985425_011609_1541361666_miniatura_n

© Jason Lopes, 2019

Illustration de CrossWord

Big Bang à l'échelle humaine

 

 

[…] Voici le Big Bang de l’Homme : l’expansion de la Pensée humaine.

Création d’un espace-temps où la pensée –  auparavant concentrée sur un point infiniment petit – s’étend sur un espace infiniment grand.

À cet instant, il y a eu matière – à penser. […]

© Jason Lopes, 2019

Illustration

ilk.jpg
L' Âme est une fractale

 

[...]  « Tout vit, tout est plein d’âmes ! » racontait Victor Hugo.

 

L’Âme anime le corps, mais qu’est-ce qui animerait l’âme ? Et bien si tout ce qui vit est plein d’âmes et que l’Âme est ce qui se meut en nous, alors l’Âme est pleine d’âmes.

[...]

L’Âme est une fractale. Elle se brise et se répète constamment en elle-même.

© Jason Lopes, 2019

Illustration d'une fractale réalisée par Pillemaster.

eye_for_an_eye_by_pillemaster_d4oujs7-pr
des corps éphémères et des idées atemporelles

 

L'idée de ce qui est beau a toujours la primauté sur l'expérience du beau. Peu importe le temps qui est passé sur le corps, l'idée que ce corps est beau lui restera intacte.

Une belle fleur finira toujours par se faner.

Mais l'idée d'une belle fleur, elle, ne se fanera jamais.

Van_Gogh_Sunflowers_Neue_Pinakothek_8672

© Jason Lopes, 2020

Sunflowers, Vincent Van Gogh

L'esprit est un chiffon

Attention à ce que le corps ne porte pas en lui le cadavre de son esprit.

Tout comme l'on nourrit son corps, il est également impératif de nourrir son esprit.

Et comment peut-on nourrir son esprit ?

Par la capacité à se faire et se défaire, à plier son esprit sur lui-même. À le tordre, comme l’on ferait avec un chiffon. Il faut chiffonner son esprit. C’est par ceci qu’on pourra y extraire toutes les remises en cause nécessaire pour le sustenter.

the-thinker-489753_1280-1038x576.jpg

© Jason Lopes, 2020

Le Penseur, Auguste Rodin

La citation

En considérant les Hommes comme des faits disponibles et singuliers et la citation comme une hypothèse, l’on peut alors remarquer le génie de la citation par le nombre de faits qui valident l’hypothèse, ou autrement dit par le nombre d’humains qui valident l’hypothèse en question.

« Nous qui vivons dans un monde composé d’instruments, sommes maintenant à la merci des instruments » est par exemple d’un certain génie puisque l’on remarque effectivement l'inversion du rapport entre l'homme et son instrument.

L’Homme, que l’on surnommait « l’homo faber », c’est-à-dire celui qui fabrique des outils, est maintenant devenu l’esclave de son propre outil.

cq5dam.web.738.462.jpeg

© Jason Lopes, La Citation, 2021

Photographie de Paula Bronstein